Stéphanie Vincent Publié le 10 avril 2017 par | Mis à jour à 06:00

Le ÖmerCafé devient félin

OmerCafe

C’est sans tambour ni trompette que le ÖmerCafé, dans Maizerets, a ouvert sa porte aux chats de son voisin, Coiffure Canine, il y a quelques semaines. Il est ainsi devenu le premier café félin dans le quartier et le deuxième dans la région de Québec.

Pour les amateurs de café… et de chats

OmerCafePierre Bleau, le propriétaire, désirait amorcer ce changement en douceur, de manière à observer la réaction de ses clients et la façon dont les sept chats allaient se comporter avec ceux-ci. Jusqu’à maintenant, la cohabitation semble bien se passer. Les bêtes vont et viennent au gré de leurs envies à travers la chatière qui relie les deux commerces. Chaque minet possède sa personnalité, certains n’hésitant pas à nous sauter sur les genoux et à venir humer le café. Notons que les chiens sont également les bienvenus dans l’établissement. Pour les clients allergiques, il est possible de s’attabler près du comptoir, où la circulation des félins peut être restreinte.

Un lieu de rassemblement

Cette décision d’accueillir des chats dans son commerce est toute naturelle pour Pierre Bleau. Cela contribue à la « personnalisation de la place ». Car tenir un café, c’est bien davantage que de proposer des grains et de la nourriture de qualité. C’est aussi offrir un milieu convivial, simple, pour se rassembler.

Le but, et je le maintiens, c’est que les gens se parlent, qu’il y ait un lieu où les gens puissent échanger le plus simplement du monde. […] Il y a un intérêt pour la chaleur humaine, pour les choses de base. »

Chose certaine, les chats contribuent au caractère humain du lieu et favorisent les interactions entre les clients. Le propriétaire, qui s’assure de livrer un service individualisé, y est sans doute aussi pour quelque chose.

Une vision pour Maizerets

OmerCafeCette volonté de proposer un lieu où l’on puisse créer des liens s’accompagne aussi d’un désir de créer des ponts entre les commerçants du quartier. Dans un secteur qui pourrait se définir comme mi-urbain, mi-banlieue, encore tranquille au plan commercial, les gens ne connaissent pas toujours les services du coin ou les utilisent peu. La carte Maizerets vous offre, imaginée par Pierre Bleau, est une façon de faire connaître ce que le quartier a à offrir.

En plus de son offre de café spécialisé et d’affection féline, le ÖmerCafé est partenaire avec la Bouquinerie Nouvelle Chance afin d’offrir des livres « libérés ». La venue de la place publique éphémère, juste en face, pourrait aussi contribuer à faire rayonner les services existants. Il reste à savoir ce que les gens ont envie de voir se développer dans le quartier.

Il faut être persévérant dans le coin, il faut être visionnaire ou un peu fou. »

On ne se prononcera pas pour ce qui est de la folie, mais on peut dire que de la vision, Pierre Bleau en a.

ÖmerCafé
1900, 18e Rue
418 928-3016

À lire aussi : Coffeeshop blues

Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someonePin on Pinterest0Share on LinkedIn0
Mots-clés : ,

Écrire un commentaire


Nom :

Courriel :

Site web :

Attention : avant de soumettre votre commentaire, assurez-vous qu'il respecte notre Nétiquette.