Viviane Asselin Publié le 10 janvier 2017 par | Mis à jour à 06:00

Centre Mgr-Marcoux : relocalisation au parc Bardy dès 2019

(Photo : archives)

(Photo : archives)

C’est confirmé : c’est au parc Bardy que déménagera le centre Mgr-Marcoux en 2019, dans un nouveau bâtiment qui sera construit par la Ville de Québec.

Cette confirmation fait suite à l’annonce de juillet dernier, selon laquelle le quartier Maizerets serait desservi par un nouveau centre communautaire. Son futur emplacement était alors au coeur des discussions entre l’administration Labeaume et l’organisme, qui hésitaient entre le site actuel ou le parc Bardy.

Parc Bardy (Capture d'écran :  Google Map)Décision a donc été prise en faveur du dernier, un « parc incroyable » comme il y en a peu à Québec, d’affirmer le président du conseil d’administration du centre Mgr-Marcoux.

Il y a deux piscines, des terrains de pétanque, de baseball, de soccer, des jeux psychomoteurs, un aréna… On va être beaucoup mieux équipés », se réjouit Stéphan Viau.

L’organisme gagnera ainsi de l’espace à l’extérieur, mais en perdra légèrement à l’intérieur de ses murs avec une superficie qui passera de 5000 mètres carrés à 3000 mètres carrés dans le nouvel édifice.

Ç’aurait été le fun, c’est sûr, de garder le même espace, mais on est capable de garantir le retour de toutes les activités », assure le président.

L’ajout d’un ascenseur s’inscrit également dans la colonne des gains ; il permettra d’améliorer l’accessibilité pour les gens à mobilité réduite.

Une mission de plus en plus sociale

Au-delà d’une bâtisse qui avait fait son temps, c’est la volonté de poursuivre adéquatement sa mission dans Maizerets qui motive ce déménagement. Une mission qui a changé avec le temps : gestionnaires de loisirs, les centres communautaires comme celui de Mgr-Marcoux visent plus globalement aujourd’hui le développement intégral de la personne.

Les loisirs demeurent importants, mais on se tourne de plus en plus vers une mission sociale qui passe par l’entraide directe », explique celui qui évolue dans le communautaire depuis plusieurs années.

centre-marcoux-panoramalimoilou350Aussi la programmation s’oriente-t-elle toujours davantage « vers la volonté de briser la solitude » de ces gens isolés par leur situation sociale — immigrants, démunis, familles monoparentales, aînés… Un lieu adapté à cette nouvelle réalité s’imposait donc pour faire du centre Mgr-Marcoux ce « lieu de rencontre » à la hauteur de ses ambitions et des besoins du quartier.

Échéancier et sort de la bâtisse actuelle

Le projet, évalué à 10 M$ que se partagent les trois paliers de gouvernement, se mettra vraisemblablement en branle d’ici l’automne avec le début de la construction de l’immeuble. La livraison est prévue pour décembre 2018, mais l’organisme n’entend pas déménager ses activités avant l’été suivant, à temps pour le camp de jour.

centre-marcoux01Qu’adviendra-t-il de la bâtisse actuelle du 1885, chemin de la Canardière ? Son propriétaire, la fabrique Saint-François-de-Laval, l’a déjà mise en vente. « C’est un quartier en plein développement, avec la construction récente des édifices fédéraux, le projet de mégahôpital… Je ne suis pas inquiet pour la fabrique », prédit M. Viau.

Chose certaine, le centre Mgr-Marcoux a un bail ferme avec la fabrique paroissiale jusqu’à l’été 2019, et des pourparlers sont en cours pour maintenir les quilles dans les locaux actuels au-delà de cette date, tant et aussi longtemps qu’aucun contrat de vente n’est signé.

Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someonePin on Pinterest0Share on LinkedIn0