Jean Cazes Publié le 23 novembre 2016 par | Mis à jour à 06:00

Spectacle-bénéfice du Relais d’Espérance : la générosité au rendez-vous

Avec des retombées qui avoisinent les 5000 $, le Relais d’Espérance dresse un bilan des plus positifs de son spectacle-bénéfice du 17 novembre, qui a réuni au Cercle, dans Saint-Roch, cinq artistes courus de la scène musicale québécoise.

« C’était une soirée magique ! » lance d’entrée de jeu Anne White, responsable de la distribution alimentaire au Relais d’Espérance. Il s’agissait du tout premier événement du genre au profit de l’organisme de la 4e Avenue.

Avec la participation bénévole de Marième, Webster, Martin DeschampsKarim Diouf et Tire le coyote, nous avons vendu 130 billets et amassé 4600 $ », souligne l’organisatrice, visiblement très satisfaite du déroulement et du bilan du spectacle.

Sur l’importance du Relais dans la communauté

Le Relais d'EspérancePour l’événement-bénéfice, le Relais d’Espérance souhaitait une diversité d’artistes « un peu à l’image de notre clientèle ». « On prône le droit à la différence et à la dignité humaine », insiste Anne White en rappelant le rôle de l’organisme au sein du grand Québec. Elle fait aussi remarquer que le Relais demeure méconnu, même si depuis déjà 36 ans, il accueille et accompagne toute personne vivant des difficultés de nature psychologique, sociale, physique ou économique.

La publicité, ça coûte cher, et on se fait plutôt connaître par des activités-bénéfice comme notre Cocktail annuel, qui rejoint les gens d’affaires. […] Le bouche-à-oreille de notre clientèle porte fruit : l’an passé, 1200 personnes ont fréquenté la place. […] Les personnes démunies n’ont pas choisi leur place dans la société. On a besoin de contacts humains, et pour beaucoup, ça manque. […] Ici, les gens se livrent facilement. Leur accueil est inconditionnel et ils savent qu’on ne tient pas de dossiers sur eux. »

Bâtir avec générosité

Relais d'EspéranceAutre bonne nouvelle, le premier étage du Relais d’Espérance vient d’être refait à neuf pour accueillir, entre autres, des locaux adaptés aux différents services qu’offre SPOT depuis 2014.

Il faut remercier l’un de nos bénévoles, aussi donateur, avec ses contacts auprès d’entreprises de la construction qui lui ont prêté main-forte dans cette spectaculaire rénovation. Et il veut solliciter autour de lui des gens d’affaires pour le deuxième étage l’an prochain ! »

Le Relais d'Espérance, 2e étage.Toujours en 2017, ce précieux bénévole – dont la responsable désire taire l’identité – va aussi s’impliquer dans une campagne de financement majeure qui sera suivie du retour de l’événement musical.

Les cinq artistes, très touchés par la cause, ont tellement aimé l’expérience qu’ils veulent la répéter. J’avais aussi sollicité d’autres artistes qui sont tout aussi intéressés. […] Nous avons déjà beaucoup de bénévoles qui donnent de leur temps, mais ce qui nous manque le plus, ce sont les fonds. On peut donner via notre site Web, ou en déposant ici-même une enveloppe : pourquoi pas lors de notre bingo ouvert à toute la population ? » propose Anne White en conclusion.

À lire aussi : Le Relais d’Espérance : 35 ans au bénéfice de la communauté.

Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someonePin on Pinterest0Share on LinkedIn0