Dominic Champagne Publié le 21 septembre 2016 par | Mis à jour à 06:00

Des saveurs d’automne à la Conserverie du quartier

Conserverie

J’ai pris mon vélo et roulé jusqu’à la Conserverie du quartier pour y découvrir ce que nous amenait le vent d’automne. Accueilli de fort belle façon, j’ai eu le temps d’explorer les lieux gourmands avant qu’on m’en mette plein la vue et l’estomac avec quatre nouveaux produits.

Lors d’une soirée moules entre amis, nous avons ainsi testé pour vous :

fudge Conserverie

Le fudge blanc au café

Ce fudge blanc inspire. Belle douceur, ses arômes sont subtils ; le goût de café s’exprime à l’arrière de la bouche vers la fin. Il se mange à température pièce, mais vous pourriez le refroidir, le déposer sur des biscottes, rajouter de la crème fouettée et du fromage à la crème. Il serait parfait sur un croissant ou près du café au dessert.

volcano Conserverie

 Le volcano pimoli

Des olives mêlées à des piments forts qui baignent dans l’huile. Il faut aimer le piquant. Vous pouvez tout simplement les disposer sur la table dardés de cure-dents. On suggère un poulet aux olives… Vous ressentirez le feu du volcan à la hauteur de vos poumons, une sensation agréable lors d’une soirée froide arrosée de vodka.

salade hiver Conserverie

La salade d’hiver

Notre coup de cœur. On s’en servirait surtout comme ketchup maison. On la vend dans un gros pot parce qu’on arrive au fond rapidement. La salade d’hiver est la copine idéale d’une bonne tourtière, d’un pâté au saumon ou à la viande. Ses nombreux ingrédients — tomates, échalotes, piments, sel marin… — forment un mélange équilibré exaltant. Pourquoi pas sur des biscottes, avec un bon fromage des Grondines et un vin blanc sec alsacien ?

piments fort Conserverie

Les piments forts aux oignons surs

Parfaits pour les amateurs de piquant, les piments forts aux oignons surs se mangent comme des cornichons, à côté d’un burger d’automne ou avec une raclette. Plusieurs chefs de resto cuisinent avec les produits de la Conserverie, je serais curieux de savoir ce qu’ils font avec ces oignons infernaux. Personnellement, je les ai adorés seuls, sans accompagnement.

Chose certaine, vous trouverez bien de la variété pour vos recettes d’automne à la Conserverie du quartier, comme de la poudre de paëlla ou de la gelée de champagne. À vos provisions, le froid approche !

Conserverie du quartier
504, de la Canardière
418 524-8850

Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someonePin on Pinterest0Share on LinkedIn5
Mots-clés : ,