Jean Cazes Publié le 1 septembre 2015 par | Mis à jour à 15:00

« Je protège mon école publique » : ce matin, du côté de Limoilou

Parents, élèves et professeurs des écoles de la Grande-Hermine, Saint-Paul-Apôtre, Saint-Fidèle et plusieurs autres institutions scolaires de la basse-ville ont joint vers 8 h 00 le mouvement national qui a regroupé plus de 200 écoles primaires et secondaires.

« On veut montrer au gouvernement qu’on est “tannés” des coupures, et on vient soutenir les profs qui en ont beaucoup sur les épaules », a souligné Nathalie Raymond, maman impliquée à l’école de la Grande-Hermine et au mouvement « Je protège mon école publique ! » :

école de la Grande-HermineJe constate que les enfants ont de moins en moins d’activités et de services, entre autres ceux qui ont des handicaps ou des difficultés d’apprentissage comme on en retrouve ici. Les professeurs ne peuvent pas tout faire : on a besoin de spécialistes. Des classes, des écoles complètes ferment. Les directions sont toujours en train de gratter les fonds de tiroir», a ajouté Mme Raymond qui s’engage bénévolement dans des activités de jardinage auprès d’enfants « pour qui c’est pas facile », du côté aussi de l’école Saint-Fidèle et au sein de Craque-Bitume.

[ À lire aussi : Des chaînes humaines pour défendre l’école publique à Québec. En complément : L’événement dans le quartier Saint-Sauveur. ]

Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someonePin on Pinterest0Share on LinkedIn0