Monlimoilou.com Publié le 25 avril 2012 par | Mis à jour à 08:00

Frustrations derrière le guidon

Source : Jean-Sébastien Massicotte, Le Soleil, 25 avril 2012.

(…) C’est en amorçant la route vers chez moi, en remontant l’avenue du Bourg-Royal, à Beauport, que les choses se sont gâtées. D’abord, il y a eu cette auto qui a klaxonné sans retenue… après m’avoir dépassé! Comme j’étais on ne peut plus en bordure du chemin, j’ai eu ce réflexe de croire que c’était une connaissance qui me saluait bien maladroitement. Mais comme la petite Suzuki blanche qui m’avait collé ne m’était pas familière et qu’elle ne ralentissait pas, il fallait se rendre à l’évidence : c’était la façon du conducteur de m’indiquer son plaisir de me revoir sur sa route.

Jusque-là, rien qui sortait de l’ordinaire au fond pour tous les cyclistes qui s’entraînent régulièrement. La jungle urbaine et ses aléas. Sauf que là où les choses sont devenues agaçantes, c’est lorsque, environ cinq minutes plus tard, le manège s’est répété. (…)

En vélo ou en course à pied, malgré la prudence, il est fréquent de devoir tomber en «mode défensif» pour éviter le pire. Même dans des rues supposément tranquilles, où je sors avec mes filles dans leur poussette de jogging, il est habituel de devoir signaler les conducteurs distraits, pressés ou tout simplement négligents pour qu’ils conservent une distance sécuritaire ou qu’ils ralentissent en nous croisant. Sommes-nous rendus à ce point insouciants au volant pour risquer le pire dans une confrontation si inégale? (…)

[ La suite. À lire notamment : La campagne anti-vélo d'une certaine radio... et Cohabitation auto-vélo : relation orageuse. ]

Partager cet article :

7 Commentaires

  • Pouet VeloRution ! il n’y a qu’une chose a faire : VeloRution !
    Mode d’action : On prends 10 amis qui aiment faire du velo, on se donne rdv, et on organise une manifestation en velo … chaque amis invite 10 amis … et ainsi de suite … on est 200 facile …

    VELORUTION !

  • N.O.U.S. j’avais oublié se signer avant … :D

  • J’ai fait régulièrement ce parcours Basse-Ville vers Bourg-Royal en remontant la côte! Il n’y a pas de piste ou voie partagée entre la piste cyclable des battures et n’importe quelle côte menant au nord de Beauport. Circuler en vélo sur Bourg-Royal dans sa partie sud (sud du viaduc de l’autoroute F-Leclerc) est hasardeux, et croyez-le ou non il y a encore des bouches d’égout dont les fentes de la grille sont alignées dans le sens du trajet! La partie nord de la rue Bourg-Royal est quant à elle une piste d’accélération pour automobiles sur un tracé de plus de 1 km en ligne droite,c e n’est pas rare d’y voir des courses d’accélérations à 2 véhicules de front! – J’habite actuellement près de la Chute Montmorency, en haut. Aucune piste ou voie cyclable ne m’y mène – rien sur le Blvd des Chutes, rien sur l’avenue Royal, aucun parcours cyclable prévu ou pensé pour aller du bas (piste cyclable du fleuve) vers le haut. C’est l’isolement total. Dans tout ce secteur le vélo ne peut être que récréatif et parcimonieux, faut oublier toute utilisation utilitaire.

  • Je comprends très bien cette frustration du cycliste puisque je la vie en tant que piéton. Je n’ai plus ma place sur le trottoir puisque les vélos l’ont prise, en plus des patins et planches. Toute ce mécontentement parce que chacun ne veut penser que pour lui-même, et les automobilistes sont ici des champions.

  • Souvent le vélo est sur le trottoir parce que la route est dangereuse, étroite, sans partage avec les vélos. Tout commence là: partage de la route et bonne attitude des automobilistes. On peut douter de la bonne attitude de certains automobilistes par exemple qui vont tourner à droite sur un feu rouge sans ralentir et même lorsqu’un signal piéton lumineux est en marche – ça se voit très très souvent. A ce moment, assis sur le vélo on se dit ok ,là je prend le trottoir! – Monter Bourg-Royal dans sa partie sud sans prendre le trottoir est d’ailleurs aller vers une catastrophe et le harcèlement par les automobilistes.

  • En tant que cyclistes il faut respecter les règles, toutes les règles. On est des véhicules au même titre qu’un auto ou une moto lorsqu’on est sur la chaussé. Pour régler les choses il faut être crédible, donc…

    Maintenant, si vous observez des comportements dangereux ou délinquants à votre égard en tant que cyclistes il est important de les dénoncer, des preuves et de noter les faits le plus précisément possible et de faire des plaintes le cas échéant.

    Si vous entendez des propos à certaines radios (on les connaît) encourageant les comportements répréhensibles à notre égard (les cyclistes) notez la date, l’heure, la station et le nom de l’animateur si possible et faites une plainte carrément à la police. Encourager publiquement des comportements délinquants ou répréhensibles est un délit punissable par la loi.

    Il faut AGIR il en va de la sécurité de tous et avec plusieurs petits pas on peu arriver à quelque chose…

  • @ Louis Lamontagne

    “(…) Si vous entendez des propos à certaines radios (on les connaît) encourageant les comportements répréhensibles à notre égard (…)”

    Si le CRTC avait mis ses culottes en 2004, une grande partie du problème aurait été réglée…

    http://www.radio-canada.ca/radio/maisonneuve/23072004/37988.shtml

Écrire un commentaire


Nom :

Courriel :

Site web :

Attention : avant de soumettre votre commentaire, assurez-vous qu'il respecte notre Nétiquette.